Le manteau de portage

Me revoici, avec un projet couture, réalisé dans le courant de l’automne. Il s’agissait de répondre à un besoin que les adeptes du portage connaissent bien : comment porter son bébé quand les températures chutent, sans qu’il ait froid… et nous non plus ! Et lorsqu’on voit le prix des manteaux « spécial portage », savoir coudre devient un atout ! Car vraiment, c’est un article que mon budget ne me permettait pas d’acquérir, et un confort dont j’aurais dû me passer si je ne l’avais pas fait moi-même !

P1110279

Par ailleurs, vu le peu de temps qu’on peut consacrer à la couture avec un bébé de quelques semaines, il me fallait un modèle simple à réaliser. J’ai choisi la veste kimono des Intemporels pour future maman d’Astrid Le Provost. Mon homme m’avait offert cet ouvrage pendant ma grossesse (j’y reviendrai dans un prochain article) et, comme beaucoup je crois, j’ai tout de suite repéré que ce patron conviendrait parfaitement comme manteau de portage aussi !

P1110282

Bien sûr, j’y ai apporté quelques modifications pour l’adapter à des impératifs : d’abord, il me fallait une capuche, et éventuellement des poches ; ensuite, je voulais le doubler. Enfin, j’ai rallongé de 10 cm environ le corps, et les manches le plus possible. Le plus grand défi technique de ce manteau (si on s’en tient à sa version non modifiée), c’est de caser sa grande ampleur dans son coupon de tissu !

P1110283

Côté tissu, en effet, j’aurais voulu de la laine bouillie comme dans le modèle présenté, mais je n’en ai pas trouvé qui correspondait à mon budget… J’ai acheté un coupon qui contient de la laine de 1,5 m sur 1,5 m à 12 euros (boutique Petits Prix à Roanne), où j’ai pu faire rentrer les différentes pièces de mon manteau et une capuche ! Il a fallu renoncer aux poches, malheureusement, je n’avais pas assez de tissu ! J’ai dessiné la capuche à partir de celle d’un de mes manteaux, et je l’ai doublée avec une chute de coton. J’ai ajouté un passepoil turquoise foncé entre le tissu principal et la doublure de la capuche, ainsi qu’entre la manche et son « ajout », mon coupon n’étant pas assez grand ! J’ai utilisé plusieurs fois cette technique du passepoil (plat ou non) lorsque je dois rajouter un morceau de tissu en supplément et je trouve que cacher ce qui pourrait être un défaut en le montrant le rend assez joli ! De fait, j’imaginais ce manteau beaucoup plus sobre (en laine bouillie aubergine avec simplement une capuche en plus du modèle présenté), mais il me plaît ainsi !

P1110280

Pour la doublure, je me suis servi de’un plaid Ikea premier prix : le résultat est assez chaud, mais il est assez difficile à travailler car il se déforme (mais est maintenu par le tissu principal) et bouloche déjà… dommage !

P1110281

Je conseille plutôt le plaid un peu plus cher que j’ai utilisé pour coudre de petits gilets pour mes filles, je vous en reparlerai. Il est de meilleure qualité et de meilleure tenue.

P1110285

Au final, une cousette beaucoup utilisée, que je porte avec ou sans bébé, et donc qui durera bien après le portage. Il me reste à trouver un vrai mode de fermeture, pour le moment, je glisse les angles des pans dans le haut de l’écharpe…. J’ai pensé à une épingle à nourrice rehaussée d’une fleur en laine turquoise, mais il me reste à prendre le temps de la tricoter ou crocheter !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s